• E-commerce
  • Code promo
  • Bon plans

Refaire son plafond à moindre coût : les conseils à retenir

Faire appel à un professionnel a un coût et si les travaux ne sont pas trop complexes alors il vaut mieux retrousser ses manches et les faire soi-même. Dans le cas d’une rénovation de plafond, on doit penser aux étapes de décapage, de ponçage et de peinture, mais avec les bons outils et de la bonne volonté, on peut arriver à faire de belles choses et à moindre coût. Voici quelques conseils pour refaire son plafond soi-même comme un pro.

Nettoyer entièrement le plafond

 

On commence par désencombrer le chantier en retirant les meubles, les tableaux, les luminaires et les tapis. Pour les gros meubles qui ne peuvent pas être déplacés, il suffira de les recouvrir de bâches ou de draps. L’idée est de faire de l’espace pour travailler plus efficacement et de limiter les dégâts, car une peinture qui s’incruste sur un tapis à poil long sera par exemple difficile à traiter. On pensera ensuite à recouvrir les caches-fils, les interrupteurs et les coins des moulures avec de la bande adhésive réutilisable.

Si les travaux consistent à refaire la couleur du plafond alors on commencera par nettoyer l’ensemble de la surface avec une queue de loup. Une fois la surface bien lisse et exempte de poussière, on passe un coup de chiffon humide sur l’ensemble du plafond pour éliminer les dernières saletés qui se seraient incrustées. On continue les travaux en retirant les bouts de la peinture qui se sont écaillés et en appliquant un enduit spécial pour reboucher les petits trous. Pour uniformiser le tout, on passera un coup de ponceuse girafe pro et on obtient une surface lisse et savamment nettoyée, prête à accueillir une nouvelle peinture.

Refaire la peinture du plafond

 

peinture maisonPour la phase de la peinture, on préfèrera user de la peinture à l’eau que de la peinture à l’huile. Plus faciles à poser, les peintures acryliques se déclinent dans un large éventail de couleurs et possèdent dans la plupart du temps un agent anti-moisissures qui évitera que des signes de moisissures apparaissent avec le temps. Pour un rendu mat, une peinture mate est conseillée tandis que pour un rendu satiné et brillant, on pourra toujours opter pour une laque à l’huile. Dans tous les cas, on veillera à prendre les fameuses peintures didactiques qui prennent généralement une couleur bleuâtre ou rosâtre, mais qui redeviennent blanches une fois sèches. Ces types de peinture se destinent aux novices et aident à se repérer.

Pour peindre le plafond comme un pro tout en gardant l’activité comme un loisir créatif, on adopte la fameuse technique du croisé et on commence par les coins en allant progressivement vers le centre. Pour éviter les tâches, il est important de ne pas repasser plusieurs fois au même endroit et avant de s’atteler à la pose de la deuxième couche de peinture, il faut respecter le temps de séchage au risque de se retrouver avec des marques de reprise disgracieuse.

Réparer les fissures du plafond

 

Avec le temps, des signes d’usures peuvent apparaitre et nuire à l’esthétique du plafond. Les infiltrations d’eau engendrent des traces de moisissures et les petites fissures, lorsqu’elles ne sont pas traitées à temps, peuvent s’étendre et provoquer des trous plus importants que parfois un simple rebouchage avec du placo-plâtre ne suffit pas à combler.

Dans ce genre de situation, il vaut mieux commencer par enlever au moyen d’un petit couteau d’enduit la peinture qui se niche dans les cavités, ceci afin d’agrandir volontairement la fissure jusqu’à ce qu’elle prenne la forme triangulaire. On se débarrasse également des petits morceaux de plâtre et des saletés qui s’y seraient nichées. Une fois que la cavité est bien propre, on procède au rebouchage du trou en y déposant de l’enduit avec l’aide d’un couteau dédié en veillant à ce que l’enduit pénètre bien au fond de la fissure. Une fois l’enduit sec, il faudra ensuite gratter l’extérieur pour uniformiser la surface.

Réparer la plaque de plâtre d’un plafond

 

Outre la moisissure et la peinture qui s’écaille, il se peut également que la plaque de plâtre s’égratigne au fil du temps et présente des perforations ici et là. La première chose à faire est de mesurer le trou en rajoutant environ 5 cm de marge de chaque côté, car lorsqu’on va découper la partie trouée, il se peut que cela entraine un éclatement du plâtre en sous face. On trace ensuite les contours et on découpe la pièce qui ira sur la surface à réparer en veillant à respecter les dimensions.

On découpe la partie à changer avec une scie à guichet avant de lisser les contours au cutter. On passera ensuite un coup de pistolet à colle par-derrière pour fixer la nouvelle pièce et on renforce le tout avec du mortier adhésif avant de lisser la surface avec une spatule. Une fois séché, il ne reste plus qu’à le poncer et à appliquer une couche d’enduite de lissage sur la surface réparée avant de refaire la peinture.

Il convient tout de même de rappeler que comme ce type de travaux requiert une certaine minutie, il vaut mieux le confier à un professionnel si les réparations à faire sont assez étendues ou plus complexes.